Page Évènements   
  TARASCON

Espace François Mitterrand à TARASCON

Les séances Ciné9 sont ouvertes à tout public

Prochain évènement au mois de juin
Made in England
Deux films à venir pour une soirée
Entre les deux séances, apéritif dînatoire 
à partager dans le hall du cinéma au tarif de 5€
proposé par l'association L'Entr'act

Dimanche 30 juin,  18 h 00

 Banlieue de Londres. Géorgie, 12 ans, vit seule depuis la mort de sa mère. Elle se débrouille au quotidien pour éloigner les travailleurs sociaux, raconte qu’elle vit avec un oncle, gagne de l’argent en faisant un trafic de vélo avec son ami Ali. Cet équilibre fonctionne jusqu’à l’arrivée de Jason, un jeune homme qu’elle ne connait pas et qui se présente comme étant son père...

Grand Prix du Jury

 SUNDANCE 2023

 CinéVerse : 

C’est une petite bouchée de tendresse qui nous inonde et recolore le blason du cinéma britannique, terni des clichés que lui collent le public.

... de Charlotte REGAN,
 Angleterre, 10 janvier 2024, 1h24 

 Le bleu du miroir :

 La paternité au cinéma, voilà un sujet qui imprime bien des bobines et attendrit de plus en plus le public depuis que les hommes ont entamé leur déconstruction et prennent une part active à l’éducation des enfants. D’ailleurs les exemples récents montrent qu’il est rarement question d’un rapport au fils, ça fonctionne mieux quand le père est celui d’une fille. Au résultat et pour coller encore plus à l’époque, montrer des exemples à suivre et laisser toute la place à cette relation, on a tendance à effacer totalement la figure maternelle. Qu’ils soient inséparables (voir Leave no trace), en réparation (voir Somewhere) ou encore fondateurs comme dans le récent et plébiscité Aftersun, les liens spécifiques à cette filiation continuent d’inspirer des récits de famille monoparentale en les teintant de nostalgie. Ce n’est pas forcément gai mais c’est toujours digne.

Apéritif dînatoire entre les 2 films 
proposé sur réservation par l’association L’ENTRACT   

Dimanche 30 juin,  21 h 00

 Pour célébrer la fin des cours, trois lycéennes anglaises partent une semaine en Crète. Des premières vacances entre copines où l’on rêve de cuites stratosphériques, de danse jusqu’au bout de la nuit et surtout d’enchaîner les partenaires. La vie est bien faite car de jeunes Anglais qui partagent l’appartement d’à côté sont là pour les mêmes raisons… 

Prix Un certain regard

 CANNES 2023

 Cinéman : 

Avec «How to have sex», film qui met en lumière la question du consentement comme on l’a rarement vu au cinéma, Molly Manning Walker a provoqué un petit électrochoc lors du dernier Festival de Cannes, où le film a été primé.

... de Molly Manning WALKER 
 Angleterre, 15 novembre 2023, 1h31

 Première :

 Si la première partie emprunte des chemins convenus (les teufs, l'alcool, les néons des clubs, le désir qui monte et les corps à moitié nus qui se reniflent), How to Have Sex prend une toute autre ampleur quand le film aborde enfin son vrai sujet et s'intéresse de façon subtilement lucide au consentement et aux zones grises. La noirceur s'installe et la caméra n'a alors d'yeux que pour Mia McKenna-Bruce, surdouée de 26 ans, quasi inconnue au bataillon. Sa capacité à passer en une seconde de la tristesse profonde à la joie absolue lui donnent des airs de Florence Pugh dans Midsommar (les deux comédiennes, qui n'ont pourtant absolument pas du tout les mêmes traits, se ressemblent étrangement sur certains plans). Le visage poupon de l'actrice devient le théâtre de questionnements vertigineux sur la liberté (sa virginité lui appartient-elle vraiment ?) et la pression sociale autour du sexe.